"Le projet de mode éthique Ghana" lancé

Photo: V. Krebs
Photo: V. Krebs
GNA, traduction française Marine Leuvrey
07 juillet 2014

Accra, 27 juin, GHA- Le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MOTI), en collaboration avec le gouvernement suisse, a lancé un projet de mode afin de mettre en place un marché d’exportation durable, basé sur une chaîne d’approvisionnement durable pour des produits de mode et de style de vie éthique fournis par des micros-entrepreneurs. ICVolontaires contribue au projet par le biais des technologies de l'information et de la communication en particulier destinés aux communautés locales.

Baptisé "Le Projet de Mode Ethique du Ghana", il est actuellement mis en œuvre par le Centre du Commerce International (CCI), et se concentre sur la réduction de la pauvreté par la création d’opportunités commerciales pour les communautés marginalisées et leurs micro-producteurs dans le monde en développement.  

M. Dawarnoda Baeka, directeur du MOTI, a déclaré que le Ministère a envisagé de se perfectionner sur les produits textiles et les vêtements depuis plus d’une décennie maintenant, mais que le résultat n’était pas encourageant.  

M. Baeka a fait cette remarque lors de l’ouverture du Centre de Développement du Produit (PDC) au Centre de Formation et de Technologie de l’Habillement du MOTI à Accra. 

Il a demandé au Secrétariat d’Etat à l’Economie Suisse (SECO) de ne pas abandonner le projet à ce stade, mais de chercher plutôt des possibilités pour soutenir le projet en diffusant le bon travail effectué à travers le pays. 

D’après M. Simone Cipriani, Directeur de l’Initiative de la Mode Ethique, des Communautés Pauvres et du Programme de Commerce au Centre du Commerce International (ITC) à Genève, le projet pourrait permettre à des créateurs de mode originaires du monde entier de travailler avec des femmes entrepreneurs, qui sont le plus souvent artisans dans plusieurs pays d’Afrique. 

"Nous travaillons avec des créateurs locaux car nous pensons que la créativité n’est pas seulement présente dans les pays occidentaux mais aussi en Afrique", a-t-il souligné. 

Il a révélé que des projets similaires ont été lancés au Burkina Faso, au Kenya et à Haïti, en relation avec l’important marché de la mode en Europe. 

Le projet du Ghana se concentre sur les vêtements de mode confectionnés par des talents locaux en création et en innovation, alors que celui du Burkina Faso met l’accent sur les fibres naturelles tissées, a-t-il dit.  

M. Cipriani a expliqué que le projet vise à responsabiliser les micro-entrepreneurs pour qu’ils deviennent les fournisseurs de l’une des plus belles et des plus riches chaîne d’approvisionnement de mode au monde. 

Il a déclaré que le projet vise à donner aux créateurs locaux la possibilité de produire de la qualité selon les demandes du marché international. 

M. Cipriani a annoncé que les produits de cinq créateurs ghanéens avaient été présentés avec succès à Milan.  

Mme. Irenka Krone-Germann du Secrétariat d’Etat à l’Economie Suisse à Genève, a raconté que le projet a débuté il y a environ cinq ans avec des idées créatives, en ajoutant que construire un pont entre la culture occidentale et la culture africaine est l’une des plus belles initiatives pour l’économie et que le projet est un exemple de partenariat entre le privé et le public. 

Le PDC fait partie intégrante de l’actuel Ministère du Commerce et de l’Industrie et le gouvernement suisse soutient l’initiative, afin de créer une industrie de la mode éthique compétitive et importante dans le pays. 

Le PDC fournira des marques de création émergentes et de talentueux stagiaires en stylisme avec une usine complètement équipée et gérée par des professionnels. 

Le projet aide les nouveaux créateurs à créer des marques de longue durée en relation avec l’économie formelle. 

Une chaîne de valeur durable va être établie entre les micro-producteurs du Burkina Faso, du Mali et les consommateurs d’Europe, soutenue par des pratiques commerciales éthiques et des conditions de travail équitables.  

En fournissant du travail et une hausse des revenus à travers les exportations, l’initiative de la Mode Ethique au Ghana va également contribuer à réduire la pauvreté parmi les petits producteurs. 

Le projet a fourni aux bénéficiaires un renforcement des capacités et une expertise, allant d’un produit direct à un soutien direct, une assistance technique pour les producteurs informels d’entreprise, ainsi qu’une formation sur l’identification des marchés, l’accès à de nouveaux marchés, un soutien pour la création et le développement de produits, et un planning d’affaires pour le marché des exportations.

©1998-2017 E-TIC|system mcart|Mis à jour: 2014-02-24 10:02 GMT|Notre politique | RSS|