Version Imprimable


Projets

Ethical Fashion

Ethical Fashion a pour objectif de favoriser le développement du secteur de la mode éthique (ethical fashion). Le projet soutient le développement de communautés marginalisées et touche principalement des groupes de micro-producteurs évoluant dans un environnement rural ou urbain pauvre. Le projet permet à ces communautés africaines désavantagées et aux producteurs informels d'être intégrés dans la chaîne de production, de développer leurs capacités d'exportation et de renforcer leur position sur les marchés domestiques et régionaux afin de s'assurer qu'ils profitent eux aussi du potentiel du commerce dans une perspective de réduction de la pauvreté.

Le projet Ethical Fashion Ghana est mis en place par l'International Trade Center, en collaboration avec différents partenaires dont le SECO, ICVolontaires, ECOs, l'Université de Genève et Helvetas.

L’industrie textile du Ghana se trouve aujourd’hui en difficulté. Depuis l’indépendance du pays en 1957, les exportations n’ont cessé de chuter au profit des importations, notamment de produits textiles chinois. Ceux-ci viennent concurrencer la production ghanéenne car ils sont vendus à moindre prix sur le marché local. Cette situation a entraîné la fermeture de nombreuses usines textile et engendré un chômage important.

Le gouvernement ghanéen, qui a récemment pris conscience de l’importance de l’industrie textile et de son potentiel de croissance, a mis en place différentes mesures – taxes sur les importations, crédits pour la modernisation des usines, renforcement des contrôles douaniers, etc. – visant à redynamiser ce secteur. Grâce à ces nouvelles mesures et à la longue tradition du Ghana en matière de textile et accessoires connexes, le pays a le potentiel pour devenir une plaque tournante pour la transformation des intrants (tissus traditionnels à partir de coton biologique et équitable) fourni du Burkina Faso et au Mali par des fournisseurs locaux.

Le projet Ethical Fashion s’inscrit donc dans un contexte local plutôt favorable. Cependant, ce projet vise également à intégrer le marché international de la mode qui est lui encore loin d’être favorable aux petits producteurs des pays en voie de développement. En effet, même si la mode éthique connaît un développement important depuis quelques années – c’est par exemple le secteur qui a connu la plus forte croissance en termes de commerce équitable en France en 2009 – le marché de la mode demeure encore extrêmement compétitif.

Depuis une trentaine d’années, la  démocratisation de la mode a engendré de nouvelles contraintes pour les producteurs. Pour survivre dans ce marché concurrentiel, il faut aujourd’hui développer sans cesse le culte de la nouveauté, faire preuve d’une grande flexibilité, et instaurer une nouvelle relation entre création, production et distribution.

En souhaitant intégrer le marché international de la mode et la grande distribution, c’est à ces contraintes que le projet Ethical Fashion devra répondre. L’objectif du projet n’étant pas de stimuler le marché en marge de la mode éthique mais plutôt d'aider à la conversion du marché de la mode grand public en un marché éthique, il est essentiel de s’interroger sur la stratégie à adopter pour concilier grande distribution et commerce équitable sans que ce terme soit vide de sens et employé une fois de plus pour tromper les consommateurs.

Liens


©1997-2017 E-TIC|system mcart|Mis à jour: 2014-02-24 10:02 GMT|